index | links | archives | about | pics | music | rss | contact



vendredi 14 mars // 23:15

Hophop, un petit post pour remplir, devant un épisode de Friends que j'ai déjà vu.

Pas grand chose de nouveau depuis hier. A la suite de mon irrepressible envie de hot-dog hier soir (rien de seksuel là-dedans - quoi que...), j'ai essuyé le terrible échec de la fermeture de la Bagel Factory. Je me suis donc rabattue sur un fish'n chips, d'où je suis sortie, sans trop comprendre comment, avec une énorme boîte pleine de gras, de vinaigre, de frites et de peau de poulet. Un bien beau kilo de lipides que j'ai mangé devant la mer, et qui m'a rendue malade tout la soirée, mon estomac ne devant plus être habitué à être autant malmené.

Ma cruauté sans nom m'a ensuite poussée à aller nourrir les cygnes et les canards avec les restes d'un de leurs congénères : le poulet que je n'ai pas pu finir. Ils ont eu l'air d'aimer ça. Hinhinhin.

J'ai ensuite passé la pire nuit de ma vie (j'exagère à peine), mon allergie ne s'étant pas arrangée : je me suis grattée toute la nuit, le corps recouvert d'ignobles plaques rouges. Dans mon délire nocturne, je me voyais déjà rentrer en France pour réactions psychosomatiques sévères. Le bad.

Ce matin, complètement explosés, mon café et moi nous sommes encore faits virer de la cuisine.

Sortie en ville, temps de merde, humidité qui s'infiltre jusqu'aux os, vrai repas dans un pub, où j'ai pu être témoin de la passion des irlandais pour les courses de chevaux. 15 gros burinés debout devant la télé qui hurlent des encouragements à trois chevaux, je peux vous dire que ça fait drôle. Ils seraient heureux avec canal+ ici.

J'ai déhambulé deux petites heures dans Galway, envoyé un colis à mon namoureux, me suis fait voler son parapluie (c'est mesquin quand même).

Cet aprem, le temps de merde ne s'arrêtant pas, je suis restée à l'auberge avancer ma recherche de stage à Montreal, coupée vers 20h par l'arrivée d'une horde de blondasses hystériques qui devaient sûrement faire un concours de décibels ou de fréquence. Ne tenant plus, je suis allée prendre l'air un petit coup.

Demain, je prends le bus à 11h, direction Cork où je resterai jusqu'à mercredi.

En attendant, ce soir c'est la soirée St Patrick à Belfort. Il y a un an exactement, après un concert à la Poudrière, mon fillot posait une galette à la Guinness sur mes pompes, ce fillot qui est devenu mon amoureux. C'est fou tout ce qui a changé depuis, et c'est tellement agréable de s'en rendre compte aujourd'hui.





Commentaires

    Oo superbe éclairage sur les bestioles !

    samedi 15 mars 00:01 | annie
  • Très sympa d'ailleurs cete soirée St Patrick, fini trop tard pour ma par (6h30) mébon...

    Sinon dans le genre coincidence à la con, mercredi dernier on a fait une soirée couscous au T3, je te laisse juste imaginer comment ça s'est terminé... Exactement comme la dernière fois, mais genre exactement quoi. Je suis maudis du couscous !!!

    samedi 15 mars 15:03 | kinji

Poster un commentaire