index | links | archives | about | pics | music | rss | contact



mardi 18 mars // 21:47

Bon, petite update du soir, parce que si je dépasse 2 jours de retard, ma légendaire flemme va l'emporter, et ce sera... la fin. ( :D )

Hier, comme prévu, nous sommes allés passer la journée à Dublin pour la St Patrick. Partis à 10h et après 3 heures de route, nous avons mis une heure à nous garer, forcément on est arrivée au centre à l'heure de la parade, les parkings du centre fermés, les places blindées, une heure pour se garer avec au volant un bon mélange Bacri / Barthez / 2Cheval (ouioui, ça existe), imaginez la scène... Ouah.

Bon, pour la St Patrick, je ne m'attendais pas du tout à ça. Un bordel monstrueux au centre ville, un flot de gens incroyable, pour la plupart surexcités et déguisés aux couleurs de l'Irlande : drapeaux, chapeaux, trèfles, maquillage, perruques... Imaginez la même chose en France pour le 14 juillet. Impensable.

Alors je ne sais pas pourquoi ils étaient si excités, parce que à part la parade (qu'on a ratée :D), aucune animation. Pas de musique, de groupes, rien. Bon. Soit.

Le plus impressionnant était les déchets produits par cette marée humaine, car déjà il faut savoir que les irlandais sont très, très sales (j'ai vu des kilotonnes de déchets dans des paysages magnifiques), alors là en pleine euphorie... terrible.

Bon, après un repas au Burger King (hinhinhin, je l'ai eu mon XL Double Whopper) qui a ecoeuré tout le monde sauf moi, et un long tour en ville parmi la marée humaine déchaînée, on se décide à rentrer à Cork.

Perdus dans la banlieue de Dublin, sans carte, sans essence, PAF, une connasse nous rentre dans les fesses. Grosse peur, le pare-choc est enfoncé et touche la roue. Une demi heure à essayer de le redresser en tirant dessus, rien, la fautive nous guide chez elle où son mari le redresse un peu avec un pied de biche. On peut repartir, yeah.
Essence, bouchons, bref, 4 heures de route dans une ambiance "journée de merde" à donner envie de mourir, craquage téléphonique, et gros dodo.

Ce matin, visite au garage. Bilan : 1600€ de réparation, tout le cul de la voiture est enfoncé. Ouyeah.
Et cet aprem, grand soleil (incroyable) et visite de Cork avec Clémence, qui s'est finie en mega shopping... Bon, c'est le paradis de la fifille ici. Truc génial : là où les irlandais sont moins cons que nous, c'est que tous les jeans existent en court, moyen et long. Et ça, CA je suis sûre que toutes les filles qui me lisent snt interpellées par cette géniale idée. Bref, moi et mes courtes jambes, nous avons fini par craquer sur un jean et 2 paires de pompes de fifilles... pointues / à talons.
Vu que j'avais pas acheté de fringues depuis 6 mois, j'en ai déduit après coup que cette frénésie est dûe au manque de sexe. En parlant de ça, je ne vais pas tarder à exploser. Par tous les bouts.

Là, de retour à la maison, on est en train d'apprendre "enculédetamère", "salplouc" et autre jolies choses à la polonaise qui est là, et qui les dit avec une naughty voice incroyablement bitchy. Bref ça nous fait rire.


dimanche 16 mars // 22:29

Hop, post écrit d'un cyber café à Cork.

Hier, journée voyage Galway -> Cork. Après pas de douche (pas d'eau) un petit dej et un départ à la station de bus avec Jakob, le suédois métalleux gentil comme un bambi, 4 heures de bus qui m'ont laissée comme une loque qui pue à Cork où Clémence et son copain, Jérémy, sont venus me chercher.
Ils habitent une chouette maison dans la banlieue à 10 mn de Cork, avec 2 polonaises et un brésilien.
Courses au Lidl, soirée pèpère, gros dodo dans la canapé. Ca fait du bien.

Aujourd'hui, surf pour Jérémy dans un petit bled à 10 mn de Kinsale (dont j'ai oublié le nom). Clémence et moi en avons profité pour nous balader alentours, et ça valait le coup parce que c'était très, très joli. Les photos :

Demain, tour à Dublin pour aller rendre visite à la cousine de Jérémy. Apparemment ça va être l'orgie toute la journée là-bas, à voir donc :)